Présentation de l'équipe La Roue Marseillaise " Episode 3 "

Odoo • Image et Texte

Mathieu Sarasin 

Ce mois-ci, c’est Mathieu, notre « homme de l’ombre », bénévole à la Roue , dont nous aimerions vous parler.
Certains de nos bénévoles l’ont surnommé « the Dark Side of the Wheel » parce qu’il est brun, souvent habillé tout en noir et qu’on a l’impression qu’il gravite dans l’ombre. Il est très discret mais semble être partout en même temps.
A vrai dire, il n’en est rien… Et ce serait même le contraire. Mathieu c’est un chevalier Jedi au service d'une seule cause : l'écologie et la réduction des inégalités.
 
                      Depuis son adolescence, il s’intéresse à la problématique du réchauffement climatique  et à la responsabilité qu’a l’homme sur ce réchauffement. Très tôt, il se passionne pour les énergies renouvelables et décide d’en faire son métier. Il oriente alors ses études dans le domaine de l’efficacité énergétique du bâtiment. Après un DUT et une école d’ingénieur, il décide de partir sac à dos parfaire son anglais en Australie et de prendre le temps de répondre à toutes les questions qui le travaillent. Cette année de « road-trip » et de rencontres l’enrichit mais il rentre en France sans avoir trouvé toutes les réponses.
                      Il décide alors de tenter sa chance dans le Sud de la France et trouve un emploi à Cabriès dans un bureau d’étude thermique du bâtiment. Il n’en oublie pas pour autant ses valeurs et sa vision du monde, et sur les conseils d’une amie, il s’engage dans le milieu associatif. Il rentre alors à Alternatiba et c’est là qu’il entendra pour la première fois parler de monnaie locale. Cela attise sa curiosité et avec d’autres membres du collectif climat du pays d’Aix, il crée un groupe de travail sur le sujet.
                      A partir de là, tout va très vite. En Juin 2016, ils créent ensemble la Monnaie Locale du Pays d’Aix et lancent La Roue du Pays d'Aix en 2017. Mathieu prend en charge la gestion informatique de La Roue puis participe à l’animation et à la coordination de la monnaie locale. Début 2018, il déménage à Marseille mais continue, dans un premier temps, de gérer La Roue du Pays d'Aix.
                      Cet investissement est tel qu’il décide finalement de quitter son travail et de ne se consacrer qu’à La Roue à partir d’Avril 2018. Pour lui, La Roue est un outil formidable pour la résilience du territoire. Elle permet de créer du lien entre les citoyens et entre les entreprises, de donner du sens à nos échanges, et participe de fait à la transition écologique. Il souhaite que La Roue se professionnalise et change d’échelle et pour cela, il s’investit aussi au niveau régional puis national des Monnaies Locales Complémentaires. De ces échanges avec les autres associations de La Roue et les autres monnaies locales et complémentaires vont sortir deux projets qui lui tiennent à cœur :
                      -La mise en place d’outils numériques communs pour les 7 associations de La Roue et d’un plan de professionnalisation de La Roue,
                      -Le lancement d’un projet inter-monnaie Locales : Lokalavuto qui a pour but de développer, d’implémenter et d’accompagner le déploiement de systèmes d'informations évolutifs et open source pour des organisations favorisant le développement de l'économie locale (MLCC , SEL, Barter…).
                      Il lui faudra encore quelques mois avant de se décider à reprendre la gestion de La Roue Marseillaise. L’association est au point mort depuis quelques temps et Mathieu se lance dans la refonte d'un groupe de bénévoles (ou d’apprentis Jedi) pour développer La Roue à Marseille. Tout ne se fait pas sans difficulté car il faut reprendre tout de zéro et créer une nouvelle équipe (de chevaliers)… Mais le 6 juin 2019, La Roue tourne de nouveau dans la cité phocéenne, et c’est surtout grâce à lui.
                      Mathieu nous apporte son expérience de la gestion d'une monnaie locale. Il s'occupe aussi de l'animation, des relations avec les collectivités, de la mise en place d'outils de gestion (via Lokavaluto), de la mise en place de partenariats et de la formation ambassadeur de La Roue, toujours dans l’optique de structurer et de professionnaliser l’association pour faire grandir le réseau tout en gardant la confiance des membres.
                      Quand on vous disait qu’il est partout en même temps, ce n’était pas une blague .
                      Il combat avec ses armes (son investissement sans faille et son énergie positive… Même si on aurait bien aimé pouvoir vous dire qu’il a un sabre laser) pour que la Monnaie Locale Complémentaire rayonne sur Marseille et que l’économie locale soit à l’honneur dans notre belle cité.